C’est un plat qui nous vaut notamment le surnom de « froggies » en Angleterre. Et pourtant les chinois en mangeaient aussi au 1er siècle avant JC !  Manger des cuisses de grenouilles est donc une habitude très ancienne et pas uniquement de chez nous ! Il faut d’ailleurs attendre le XIIè siècle et les moines chrétiens pour que ce plat soit dégusté en France. Mais qu’est-ce qui nous a amené à consommer ces petits animaux et notamment leurs cuisses ? Retour sur un plat vieux comme le monde !

La grenouille en substitut au poisson.

Les moines chrétiens se sont un jour trouvés face à un souci. Alors qu’ils ne voulaient manger que de la viande d’animaux terrestres, leur surconsommation de viande les rendait obèses. Ils ont donc interdit la consommation de viande certains jours. C’est ainsi que les moines ont commencé à déguster les cuisses de grenouilles. Cette habitude est alors considérée comme le début de la tradition de la consommation nationale en France.

Auguste Escoffier et les grenouilles en Angleterre.

Si l’on sait que les anglais ne sont pas « fans » des cuisses de grenouilles dans leur assiette, ce n’est pas le cas du prince de Galles. Amateur de cuisine française sous toutes ses formes, il mangeait aussi des escargots et les tripes ! Mais l’on doit un grand chef Auguste Escoffier un certain tour de maître. Titillé par la polémique outre-manche sur les mangeurs de grenouilles, il décida d’en préparer à l’insu de ses hôtes. Cela se passe lors d’un bal au Savoy. Escoffier décide de préparer sous le nom de « nymphes » ses cuisses de grenouilles. Par un tour de passe-passe cuisinier il réussit à tromper son public anglais qui se délecte du met ! Une victoire pour le chef français!